• Katell Magazine

Carole Bourdais-Savé : retour de confinement

Avec l'humour qui la caractérise, notre invitée nous fait un bilan de son confinement et de ses projets d'après. Du petit lait !

"Reboostée par 1 semaine de vacances avec chéri (les 1ères depuis 6 ans) et BIM me voilà stoppée en plein élan d’hyperactivité et de bienveillance….« Restez chez vous, c’est la guerre » qu’il dit mon « ex futur ami d’avant » de l’Elysée ! Hein quoi ? Mais j’ai des travaux à faire à La Maison Escargot ! J’accueille 10 enfants par semaine le mois prochain (avril) et rien n’est prêt ! Je fais comment moi ?

Et bien déjà tu oublies le « Moi, je » et tu dis « Nous » d’accord ? Ensuite tu te calmes deux minutes et tu analyses la situation ! Faut plus déconner maintenant ! Il faut confiner, et pas que toi, une partie du monde ! Nous avons « géré » « La Maison Escargot » en télétravail, via les skypes hebdomadaires avec le bureau de l’asso, et notre conductrice.

Cloé & Eliot ont vite fait le « tour » du confinement et ses maigres avantages, ils ont dépassé leur temps d’écran mais pour autant ils ont pu se promener un peu et jouer. Notre AVS était présente à mi-temps durant cette période. Quant à mon grand garçon, fière qu’il se soit bien pris en main entre ses cours, sa PS4 et notre frigo.

Bon ok mais revenons à mon nombril, tout de même.

J’ai besoin d’une mise à jour, paramètre système, mon disque dur rame.

Je suis passée par tous les états…les montagnes russes de la psychologie.

Les jours ont défilé parfois péniblement, avec quelques objectifs…pour tenir !

J’ai fait des masques pour des amis et j’ai angoissé,

J’ai fait un planning pour Cloé & Eliot et j’ai pleuré,

J’ai regardé le concert de David Guetta à Miami et j’ai dansé,

J’ai pris l’apéro avec des potes et j’ai bien rigolé,

J’ai beaucoup pensé à Papa (qui n’est plus là), j’ai ri et j’ai pleuré,

J’ai commencé à écrire… en écoutant RTL, pourquoi pas !

J’ai trié 1 000 photos…assise en tailleur par terre, j’étais bien et zen, j’ai dû faire une chorégraphie de rouler/bouler pour me relever dignement (ouf, personne ne m’a vue)

Je ne me suis pas maquillée, pas fait les ongles, en jachère complète…mais ça c’était bof pour mon entourage.

J’ai dépensé plein de sous sur internet : j’ai rempli des tas de paniers que je jetais à la poubelle en fin de journée.

J’avais l’impression de faire des économies à ne plus finir ! Un p’tit bonheur.

J’ai eu des tas d’idées…sorte de liste de mes envies et de pas envies.

J’ai pris plein de bonnes résolutions, j’ai même failli me souhaiter de bons vœux.

J’ai beaucoup pensé l’avenir de mes enfants et tout particulièrement à celui de Cloé & Eliot…et j’ai encore pleuré !!! Mais à quoi ça sert de pleurer ? en plus je suis hyper moche quand je pleure !

Chaque matin je me réveille face au handicap, à la maladie, au devenir, à l’avenir…alors la «contrainte du confinement » n’a pas été un exercice insurmontable. Mais quand même...

Cloé ! Eliot ! mon « ex futur ami d’avant » de l’Elysée ne parle même pas du handicap pendant le confinement et encore moins pour le déconfinement. Ne faites pas comme si nous n’existions pas ! Je ne m’y habituerais jamais. Ok je remets mes lunettes orange et ma marinière… Et là : en panne d’idée ou plutôt pas de bonnes idées, trop de colère et d’amertume.

J’enlève mon accoutrement et sort un beau dossier ou j’écris « Cloé & Eliot, LME* après le confinement ».

Et là, c’est parti, les projets fusent :

  • Ouvrir une 2nd classe à « La Maison Escargot » à l’année,

  • Engager une 2è conductrice, former une aide conductrice

  • Se former à la communication par pictogrammes,

  • Faire du sport avec les enfants, avoir un potager, des jeux extérieurs

  • Lancer un « Habitat partager façon Education Conductive » pour les très grands !

  • Etc...

L’après confinement sera synonyme de travail encore et toujours mais si agréable quand on a des projets…

Le confinement m’a permis de ranger ma maison, mon atelier, mon bureau et ma tête…

Et la promesse avec chéri de ne pas attendre 6 ans avant de partir en vacances !

En conclusion le confinement s’est plutôt bien passé, j’ai appris, j’ai écouté, j’ai entendu, j’ai analysé (surtout la nuit)

186 vues0 commentaire