top of page
  • Photo du rédacteurKatell Magazine

DÉCOUVERTE / MAÏ, une histoire de famille



MAÏ, c’est un restaurant asiatique discrètement installé rue Jules Ferry à Saint-Brieuc. Sophal reprend le flambeau de Sovanna, sa mère, à la tête de l’entreprise familiale. Histoire.


Si Claire et Sophal gèrent le restaurant, c’est toujours Sovanna qui règne sur la cuisine. « Quand j’ai racheté l’entreprise, raconte Sophal, ma mère a arrêté de travailler deux semaines. Puis elle est revenue dans la cuisine, me demandant si elle pouvait m’aider. Elle a repris sa place et c’est moi qui l’aide ». À 64 ans, la cuisine c’est bien plus qu’un travail pour Sovanna : c’est une passion. « Elle regarde des tutos sur internet pour continuer à s’inspirer, elle aimerait même partir en formation au Cambodge », sourit-il. Au-delà d’une tradition culinaire qui se transmet de mère en fille, l’alimentation a une importance capitale dans la vie de cette famille originaire du Cambodge qui a fui les Khmers rouges en 1979. Une période difficile pendant laquelle toute la population cambodgienne a manqué de nourriture. « Tout comme ma grand-mère, elle demande toujours aux gens s’ils vont bien et s’ils ont mangé. Le cas échéant, elle leur sert quelque chose ».


Partager

à un maximum de monde

Avant d’arriver en France, la famille transite trois ans dans un camp de réfugiés en Thaïlande. C’est là que la grand-mère de Sophal, Maï, commence à confectionner des gâteaux pour les vendre. Grâce au Secours Populaire, la famille arrive à Saint-Brieuc. L’accueil chaleureux qui leur est réservé les aide à reconstruire une nouvelle vie. Son mari travaille chez un boucher et, elle, chez un traiteur asiatique. Puis, en 2010, Sovanna crée sa propre entreprise, Saveurs d’Asie, dont Sophal est actionnaire. Le jeune homme, diplômé en commerce, commence sa vie professionnelle  dans différentes entreprises avant de revenir à la restauration, puis la cuisine. CAP en poche, il part ouvrir un restaurant au Cambodge avec sa sœur. « Un an et demi pendant lequel j’ai beaucoup évolué ». Sa contribution au restaurant familial pendant la crise de la Covid-19, sera décisive. « Mon investissement dans l’entreprise familiale était un retour à ce que j’aimais faire : la cuisine. Mais j’avais aussi des compétences en comptabilité, en gestion des salariés. Même si nous travaillons en famille, chacun a une fonction bien définie ». En reprenant le flambeau, Sophal souhaite perpétuer la cuisine traditionnelle de ses racines en apportant sa pierre à l’édifice. Dans la cuisine, Sovanna travaille toujours les produits « de A à Z » avec pour ambition de « les partager avec un maximum de monde ».


Page réalisée en partenariat avec le restaurant MAÏ

101 rue Jules Ferry - SAINT-BRIEUC - 02 96 75 62 73- Maii.family@icloud.com

20 vues0 commentaire

Hozzászólások


bottom of page