• Katell Magazine

DIX ANS - Les pionniers

Dernière mise à jour : 26 juil.

L'équipe de la première heure témoigne...




Marie-Line Salaün REDACTRICE CULINAIRE

(en haut à gauche) « Katell, pour moi, ce fut une merveilleuse aventure venue clore, comme en cadeau, une vie professionnelle bien remplie. Une belle collaboration humaine portée par Marie-Laure avec tant de bienveillance et une ferme détermination à axer le magazine vers les autres et à leur écoute jamais rencontrée alors. De 2013 à 2018, quelques années de bonheur a échanger, partager et rire aussi avec une équipe dynamique et si sympathique ! J’ai aimé nos réunions éditoriales, dans le partage et la bonne humeur où chacune, chacun avait son mot à dire, son idée à proposer dans le seul sens de l’évolution du magazine, pour le plaisir et toujours à l’écoute de ses lectrices et lecteurs. J’ai aimé rencontrer de merveilleux artisans, parler avec eux d’un produit culinaire à mettre à l’honneur et partager encore leur passion de la perfection et quelques recettes que l’on me réclame encore ... Longue vie à Katell !


Pierre Lyon COMMERCIAL

(au milieu en haut ) « C’est en pleine reconversion professionnelle que j’ai eu la chance de rencontrer Marie-Laure et découvrir son magazine Katell. Après un entretien, elle m’a intégré à sa sympathique équipe pour vendre ses encarts publicitaires. Complètement novice, c’est fleur au fusil que je suis parti prêcher la bonne parole pour trouver des annonceurs. De porte en porte, j’ai vanté les mérites d’un magazine briochin, gratuit il faut le rappeler, rempli de contenus hyper intéressants, faisant la promotion de notre «beau» département, des sites et personnes originales à ne pas rater. Pas évident au départ ! Mais j’ai beaucoup apprécié cette expérience de quelques mois et ne regrette en rien d’avoir participé à cette aventure. Car il faut le dire, il a fallu du courage à toutes et tous dans cette équipe pour faire en sorte que le magazine vous soit toujours proposé aujourd’hui. Chapeau et longue vie au Katell ! »


Emmanuelle Priss GRAPHISTE

(en haut à droite) « Katell c’est une aventure incroyable, un magazine qui est une véritable source d’idées ! Katell m’a fait passer du salariat à l’entrepreneuriat, c’est grâce à lui que je me suis lancée. Je le lis toujours avec un grand intérêt et je me souviens des années où le volet financier était un vrai défi pour que chaque numéro puisse sortir ! Mais, au fil des années, il est resté fidèle à ses valeurs de départ : valoriser le territoire et rester un gratuit de qualité ! C’est une sacrée valeur ajoutée ».


Denis Gaudin et Eddy Géneau COIFFURE ET RELOOKING

(en bas à gauche) « Nous avons eu l’honneur et le privilège d’être les premiers rédacteurs des pages coiffure, mode et coiffeurs des Unes pendant six ans. Ça a été un réel plaisir de travailler sur tous ces numéros du Katell. Il nous a permis de faire profiter d’un grand nombre de nouveautés, sur- tout d’embellir des femmes dans nos relookings qui étaient très attendus tous les trimestres, de mettre en valeur les invités. Tous ces numéros ont été un véritable plaisir de travail, beaucoup de réflexions et beaucoup d’heures, des fois le week-end !, le tout dans la bonne humeur et l’humilité.... Merci beaucoup Marie-Laure pour ce que tu nous as apporté par ta gentillesse, tes compétences et ta bienveillance. Nous n’oublierons jamais ces très bons moments ».


Martine Gauffeny FONDATRICE

(au milieu en bas )

« Déjà dix ans ! Comme ça a passé vite. Heureuse que mon bébé Katell ait bien grandi et ait même trouvé un Jules... heu non un Marcel. Je leur souhaite longue vie et embrasse tous ceux qui contribuent à la rédaction, à leur épanouissement, pour le plus grand plaisir des lectrices et des lecteurs costarmoricains et d’ailleurs »


Delphine Denis-Pidoux RUBRIQUE DÉCO

(en bas à droite)

« J’ai eu le plaisir de participer à l’aventure du Katell dès ses débuts. Je me souviens d’une atmosphère conviviale où chacun apportait ses idées, son enthousiasme, sa volonté de mettre en valeur notre beau département. Je me souviens particulièrement de la ténacité de Marie-Laure à faire exister ce magazine via les sponsors, à le boucler à temps, à le faire distribuer au maximum. J’ai eu plaisir durant plusieurs années à arpenter les jolis lieux du 22, à mettre en lumière les tendances en décoration, à partager des coups de cœur. Les contributeurs passent, le magazine reste et c’est bien l’essentiel. Longue vie au Katell ! ».




26 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout