• Katell Magazine

Hugo Renouardière : On joue à domicile

Mis à jour : 3 juin 2020

Notre partenaire des pages cuisine, l'Hôtel de Diane à Sables d'Or a rouvert ses portes le 20 mai. Avantages et inconvénients du confinement avec son directeur Hugo Renouardière.



"Cette période nous oblige à repenser notre façon d'accueillir nos clients et cela faisait longtemps que nous en avions envie ! Il faut organiser le flux de clientèle alors allons tester un accueil dans les salons. J'en avais envie depuis longtemps : accueillir, remercier, saluer comme si on était à "la maison". Un comptoir entre nous n'est pas obligatoire".





Ultra-local

"La crise a révélé un engouement pour le local. A l'Hôtel de Diane et au restaurant Le 1925, nous sommes ultra-local. Nous travaillons avec des producteurs locaux et notre chef a reçu le label de Maître restaurateur qui prône les circuits courts et le fait maison. Et puis, nous jouons à domicile. Les visiteurs étrangers représentent 30% de la fréquentation de l'hôtel, la majeure partie de notre clientèle est régionale. C'est déjà dans la nature des Bretons de séjourner dans des coins où ils ne sont pas allés depuis longtemps".


Passer l'hiver

"Comme tous les acteurs du tourisme, cette période est complexe. D'abord avec les équipes. Nous avons fait le choix d'être transparents avec nos salariés sur les aides que nous avons eues et les options que nous prenions. Notre incertitude concerne les emplois saisonniers. Les aides vont nous permettre de passer l'été. Mais, pour tous les acteurs du tourisme, c'est le chiffre d'affaire du printemps et de l'été qui permet de pallier aux mois d'hiver, plus creux. Il y aura sans doute besoin de soutien à ce moment là car certains d'entre nous seront fragilisés"



45 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout