• Katell Magazine

Katell 32 // Un peu plus près des étoiles


Agathe Candela, directrice du Planétarium, et Maxime Piquel, directeur technique et scientifique, nous invitent à voir plus loin que le bout de notre planète. Bien plus qu’une aventure scientifique, cette balade dans l’espace nous remet à notre place dans le système solaire. Passionnant !


Quand l’obscurité descend sur la salle circulaire du planétarium, c’est pour attirer notre regard vers le ciel. L’écran sphérique dévoile une voûte céleste à couper le souffle. Et c’est parti pour 50 minutes en apesanteur. Un voyage dans l’espace entièrement réalisé par l’équipe du Planétarium. « Nous créons un spectacle par an, explique Maxime, passionné de Mars et directeur technique et scientifique. Notre mission consiste à vulgariser des connaissances scientifiques et faire de l’éducation. Les séances sont commentées par des animateurs en direct, ce ne sont pas des commentaires enregistrés. Ce qui permet de la spontanéité tant du côté de l’animateur que des spectateurs. Cette année il est consacré au soleil ». Ici vous comprendrez ce qu’est un trou noir, partirez à la rencontre de Mars, percerez les secrets du soleil, croiserez Newton et Einstein... « Chacun peut se replacer dans le système solaire et explorer des questions insondables et passionnantes », ajoute Agathe Candéla, la directrice. Bref, vous ressortirez avec une nouvelle perception du temps.


30e Nuit des étoiles

45 000 visiteurs s’arrêtent chaque année au Planétarium, dont un grand nombre de scolaires. « De la grande section au lycée, nous recevons des écoles de toute la France. A la projection, nous les faisons expérimenter le vide spatial ou encore fabriquer des fusées à eau. Nous offrons l’avantage d’être proches de la Cité des Télécoms dont la visite est complémentaire à la notre ». Le Planétarium bénéficie aussi d’un tissu local à forte culture scientifique et fédère autour de lui pour créer des événements. « Pour la fête de la science, nous travaillons avec les acteurs de la communauté scientifique et le club astronomique du Trégor », poursuit Agathe. toute l’équipe vous invite à la 30e nuit des étoiles le 7 août prochain pour les Perséïdes. Avec eux, vous découvrirez la pluie de météorites la plus importante de l’année dans l’hémisphère Nord. Après une découverte du ciel nocturne, vous pourrez continuer à observer les étoiles filantes avec le Club Astro du Trégor. La structure scientifique trégoroise est aussi partenaire de Culture à Tous pour participer à la réinsertion par l’accès à la culture. Un joli succès puisque la première séance a accueilli 100 personnes au lieu de 50 initialement prévues. « Un partenariat auquel les élus de notre comité syndical sont très attachés ».

www.planetarium-bretagne.bzh


12 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout