• Katell Magazine

L’INITIATIVE / Faustine Orveillon


Solidaire et magique

Faustine Orveillon, originaire de Jugon-les-Lacs, s’est lancé le défi de faire le «tour» de la Grande-Bretagne en vélo et en... 55 jours. Son projet, Footloose, a un double objectif : visiter les lieux de tournage des films Harry Potter et soutenir l’association française du Syndrome de Lowe en récoltant des fonds. Interview on the road again...

par Marie Lambrinos


23 ans, Faustine est une grande sportive. « J’aime les valeurs transmises par le sport et j’ai pratiqué le rugby durant huit années pour partager solidarité, amitié et courage ». C’est au lycée de Pommerit-Jaudy qu’elle va découvrir cette discipline. Son Bac en poche, elle part à Brest pour préparer une licence STAPS (Activité Physique Adaptée et Santé) à l’Université de Bretagne Occidentale et pour jouer en Fédérale 2 au sein du Rugby Club Féminines. Elle poursuit ses études à Clermont-Ferrand où elle décroche un master d’Activité Physique Adaptée. En parallèle, elle mène sa carrière sportive au sein de l’ASM Romagnat. Puis, c’est le retour en Bretagne en juin 2021. Depuis septembre dernier, elle effectue un service civique dans un foyer de vie pour s’occuper de personnes en situation de handicap mental.

Footloose by bike « J’avais en tête, depuis quelques temps, un projet de vivre une expérience solidaire et engagée à vélo, il me manquait le périple. Et comme j’ai lu toute la saga d’Harry Potter durant le confinement, j’ai commencé à élaborer mon circuit ». Avant son départ de Saint-Malo le 21 juin, Faustine s’est préparée avec un entraîne-ment de 250 km en vélo. Aujourd’hui, plus de 3 000 kilomètres et 30 000 mètres de dénivelé l’attendent en Grande-Bretagne, en sillonnant les paysages qui ont enchanté les fans d’Harry Potter. Direction Londres, Birmingham, Edinburgh, Glasgow, Liverpool et Cardiff, à la découverte d’une cinquantaine de lieux de tournage des films de la saga. Pour l’hébergement, elle privilégiera les bivouacs en camping et chez l’habitant car ils facilitent les rencontres et les échanges.


Syndrome de Lowe

Son vélo est fin prêt, les sacoches sont installées et deux drapeaux seront accrochés, le Gwenn ha Du et celui de l’association du Syndrome de Lowe. « C’est aussi le but de mon voyage, récolter des fonds pour cette association qui me tient à cœur. Le Syndrome de Lowe est une maladie génétique très rare causant des handicaps physiques et intellectuels ». Dans ses bagages, Faustine n’oubliera pas d’emporter son objet fétiche, un petit rhinocéros, cet animal solitaire est le symbole de la détermination et de la force. Nul doute que l’aventurière fait partie de la maison Gryffondor aux valeurs de courage, de bravoure et de détermination.

Suivre le périple de Faustine

Instagram et sur Facebook : @footloosebybike Soutenir le projet Footloose by bike : https://bit.ly/FootlooseBB

14 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout