top of page
  • Photo du rédacteurKatell Magazine

L’INVITÉ // Yves Hennequin

Dernière mise à jour : 19 avr. 2023



«Oh regarde, c’est Véloman»


Une silhouette bleue et un vélo cargo ont suffi à Yves Hennequin pour incarner Véloman. Bien plus qu’une entreprise, il est aujourd’hui un personnage public. Son super pouvoir : l’enthousiasme.


Photos : Noemie Lefevre, créatrice d'images, tous droits réservés.


Début février. C’est la semaine de son anniversaire. Huit ans qu’Yves a fondé Véloman, un service de coursier à vélo dans l’agglomération briochine. Il s’amuse à aligner quelques chiffres : « En huit ans, j’ai fait 120 000 km, 10 000 h de vélo et passé 8 000 fois le viaduc du Légué ». N’est pas super-héros qui veut. « Mon métier, c’est hyper simple mais personne ne se sent de le faire ». Rétropédalage. Yves est né à Saint-Brieuc il y a 49 ans. Le musicien roule en vélo, aime être en nage sans passion pour la compétition et rêve de devenir pilote d’hélicoptère. Une prépa littéraire à Saint-Cyr, il loupe à une pale près l’admission. Direction l’université de Brest pour une licence en Géographie et aménagement des littoraux. Il découvrira la cartographie dans les sous-sols du ministère de la Défense où il passe son service militaire et repartira en DESS. La cartographie numérique des milieux naturels sera, pendant quatorze ans, son quotidien. « J’en ai eu marre, j’ai tout arrêté du jour au lendemain, sans savoir ce que j’allais faire ». La vie le ramène à Saint-Brieuc. « L’idée de devenir coursier à vélo naît de mon intérêt pour le vélo en ville depuis longtemps. Le vélo cargo existait dans les pays anglo-saxons et d’autres pays et ça m’intéressait. Il y avait eu quelques expériences en Bretagne mais elles ne s’étaient pas pérennisées. J’ai appelé et suis allé travailler avec des coursiers dans des villes de même taille que Saint-Brieuc puis j’ai fait une étude de marché ».


Personne n’y croyait. Il sourit : « À l’époque, les gens que j’avais rencontrés pour créer mon entreprise m’écoutaient mais personne n’y croyait ». Tous, sauf la coopérative d’activités et d’emploi Avant-Premières où il débarque après un stage à la Boutique de Gestion. « Ils n’ont pas eu de jugement sur le projet. J’avais déjà mes tarifs, mes simulations de chiffre d’affaires. J’avais arrêté mon emploi l’été précédent, fin décembre de la même année, mon projet était prêt. J’avais fait une carte mentale avec toutes les possibilités et la prospection a révélé le marché. En un an et demi j’avais une activité pleine ». À super-héros, rien d’impossible. « Même si elle est viable, je sais que c’est une activité à faible valeur ajoutée. Cependant elle m’offre du temps pour vivre et pour être avec ma famille ».


Un dress code bleu, un logo inspiré de la série « Les sentinelles de l’air » et un nom de super-héros trouvé par sa femme, Véloman quadrille l’agglomération briochine pour les PME. «Surtout pour des entreprises du tertiaire, des activités médicales ou professions libérales ». Des plis, des colis, des produits et même... une déclaration d’amour ! S’il est sensible aux enjeux du changement climatique, il n’a « jamais mis l’écologie en premier ». Mais plutôt un service en B to B qui permet aux entreprises « d’économiser du temps, de ne pas se déplacer ou éviter de déplacer des collaborateurs. C’est un gain de temps, sur-mesure, et une relation de confiance ». Et une façon de promouvoir une nouvelle forme de déplacement.

Qui dit super-héros, dit super mental, super physique : « Le vélo, c’est une forme de transe, parce que c’est répétitif et donc propice à la réflexion. À la fois le cerveau est hypersensible à l’environnement, à la fois il est très disponible. J’ai écrit mon Ted X*, dans ma tête, en roulant». Et Yves roule entre 20 et 50 km/h. « Au début, j’allais moins vite. C’est un sport qui n’est pas traumatisant, je peux doser mon effort, je ne peux donc pas me faire mal. Mon vélo c’est mon exosquelette ! ». Autre caractéristique du super-héros : « être d’humeur égale ». À l’écouter, il n’a jamais l’air d’en avoir ras la cape. C’est ainsi qu’en huit ans, Véloman a acquis une notoriété qu’il peut mesurer aux marques de sympathie qu’il reçoit et poste volontiers sur les réseaux sociaux.

Monsieur météo. « Le vélo, ce n’est pas neutre. Il suscite le contact, la curiosité. Il y a un truc en plus ». Yves, c’est aussi un peu Monsieur météo, il apporte chez ses clients « l’air frais de l’extérieur. Une coupure. Tous les temps et toutes les saisons se voient sur ma tronche (rires). J’arrive en nage, trempé, en short ou avec un bonnet... ». Ce qui n’entame en rien sa posture d’entrepreneur : « la relation avec les dirigeants est très naturelle. J’aime échanger avec eux sur leurs boites, pour certains, je les sens assez seuls. Ce qui ressort surtout c’est le respect ». Faut dire aussi qu’il fonctionne avec un carburant bien à part : « je marche vachement à l’enthousiasme ! » et qu’il a la banane, jusque sur la visière de sa casquette.

Dualité Véloman/Yves « Quand j’entends les enfants dire « oh regarde, c’est Véloman », je me rends compte que je suis devenu un personnage public qui dégage de la sympathie ». S’il ne boude pas son plaisir, comme tous les super-héros, Véloman a une autre vie en parallèle. « Il y a une dualité, le week-end je ne suis pas Véloman ». Il redevient Yves, le papa de deux ados. « Avec l’aventure de Véloman, je leur ai montré que si l’on croyait en quelque chose et qu’on y met- tait de l’énergie, même ce qui semble impossible aux yeux des autres est réalisable ». Il s’adonne aussi à la photographie sous-marine et chronique des livres pour un quotidien régional. « C’est un concept : la vie est trop courte pour pouvoir vivre toutes les expériences que je voudrais vivre, alors j’en vis quelques-unes par procuration dans les livres. Mais j’ai encore plein d’envies et, une chose est sûre : je n’ai plus peur de redémarrer d’autres vies ». Enfin, à l’instar de son homologue Clark Kent (Superman, ndlr), sa Loïs Lane est aussi journaliste ! N’est – vraiment – pas super-héros qui veut !

velo-man.fr

*TedX : conférence inspirante



51 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page