top of page
  • Photo du rédacteurKatell Magazine

LA CRÉATRICE / Marine Labbé



Gualala' ttitude


Marine Labbé, trentenaire, a importé d'un voyage culinaire aux États-Unis, le cold brew coffee. De cette passion pour le café infusé à froid est née bien plus qu'une entreprise :une aventure à énergie positive.


Son rythme est intense. Il y deux jours, elle était à Londres. Avant notre rendez-vous, elle livrait dans le Morbihan. Depuis qu’elle a créé son entreprise en 2021, Marine a eu « plusieurs fois envie de tout arrêter ». Mais, grâce à l'externalisation de la fabrication et de l’embouteillement, le changement de format des bouteilles, « la rectification de quelques erreurs », la production atteint aujourd'hui 25 000 bouteilles par cycle, soit environ 150 000 par an, et la jeune femme a multiplié ses ventes par quatre. Au moment du bouclage du magazine, elle nous confie avoir signé un accord de distribution avec l'entreprise Cozigou. Un pas de plus pour Gualala et un peu de sérénité en prime pour elle.


La Bolivie, le déclic

Marine est passionnée de café. Diplômée en marketing, elle travaille dans le luxe pendant quatre ans avant de nourrir l'envie d’ouvrir une épicerie fine/resto/coffee shop. Mais, avant cela, elle décide de partir pour un tour du monde culinaire. Qui, finalement, s’arrêtera au continent américain - mais de quoi en faire un livre quand même ! Argentine, Brésil, Patagonie, Pérou, Amazonie, Colombie, Bolivie. « En Bolivie, je travaille dans une ferme de café et je découvre toute l’aventure de notre café du matin. Ce sera mon premier déclic ». Elle enchaîne sur un emploi pendant 18 mois à Newport Beach, dans l’État de Californie, où elle apprend à torréfier. Elle en profite pour faire un road trip des coffee-shops de Los Angeles. Elle s'intéresse de plus près au cold brew coffee, un café infusé à froid « dont le marché est en explosion aux États-Unis. Et, les jours off, j'imaginais créer mon entreprise ». Marine repasse par le Costa Rica « pour la culture du café » puis Montréal avant que la crise de la Covid-19 la ramène – très – brusquement à Quessoy.  Mais cette période lui donnera l'opportunité de faire ses premières recherches et ses premiers tests, dans sa cuisine.


Raconter une histoire en bouche

« Je souhaitais un produit sans conservateur. Il a fallu un an de recherche et développement pour trouver la pasteurisation qui permette de conserver l’infusion à froid. J’ai commencé, toute seule, dans un laboratoire de 20 m2 d'où sortaient jusqu’à 5 000 bouteilles par production ». Entreprise innovante, elle est accompagnée par Innôzh, puis intègre le Village by CA. S’ensuivent des recettes d’infusions à froid et des mélanges « matcha » pour boissons chaudes. Quatre à cinq mois lui sont nécessaires pour mettre au point chaque nouvelle recette, mélange de quatre ou cinq ingrédients. Une R&D pour laquelle elle reçoit le concours de son frère, docteur en chimie. « Je cherche, à chaque fois, à raconter une histoire en bouche. Comme pour une dégustation de vin ». Seule en Europe à fabriquer un cold brew coffee bio, elle comptera, cet été, 350 points de vente, en France, en Allemagne et en Angleterre. La levée de fonds, prévue en 2025, permettra à Marine de dessiner l'entreprise Gualala de demain : « avec un impact social et environnemental plus vertueux ». Tout en surfant sur l'énergie positive de sa marque dont la traduction est : « suivre le chemin de la vie».

Marie-Laure RC





0 vue0 commentaire

Comments


bottom of page