top of page
  • Photo du rédacteurKatell Magazine

LE CHEF D’ENTREPRISE - Clément Le Bervet


Le goût acidulé de l’authenticité


À 28 ans, Clément Le Bervet est animé par le goût de l’authenticité. Cet originaire

de Plerneuf a créé, il y a trois ans, sa propre entreprise de bonbons aux saveurs

d’autrefois. Rencontre.

Par Marie Lambrinos


Passionné de BMX, Clément intègre « sport études » au lycée Sacré-Cœur mais il quitte

très vite la formation pour se retrouver sur le marché du travail. « J’ai toujours eu besoin de faire des projets et d’entreprendre. Mes études ne me correspondaient pas. Ce sont mes expériences professionnelles qui m’ont formé et ont su développer en moi cette envie de créer mon entreprise ». Clément va travailler dans une chaîne de restauration rapide durant quatre ans. Il gravit tous les échelons et obtient, en formation continue, un BTS Négociateur. Il intègre ensuite une enseigne de grande distribution de sport et de loisirs en tant que responsable. Mais le modèle de management et de technique de vente n’est pas adapté à sa philosophie. « J’ai vite compris que je ne pourrais apporter mes valeurs qu’en me lançant dans l’entrepreneuriat ». Il s’inscrit donc à la formation d’entrepreneur proposée par la BGE.


Une rencontre décisive

Il crée son entreprise en février 2020. Un mois plus tard, le confinement stoppe son activité. Il va en profiter pour redéfinir son positionnement. Au départ, il s’agissait de commercialiser une box avec des spécialités gastronomiques du terroir à envoyer, tous les mois, aux clients. «C’est ma rencontre avec un confiseur fabricant français installé en Vendée, qui travaille toujours dans le respect des recettes d’antan, qui a bouleversé mon projet initial. Je suis tombé amoureux de son savoir-faire, c’est de l’artisanat pur. J’avais trouvé mon produit

à commercialiser ».


Créer sa marque

Son fournisseur est une grande maison familiale et qui travaille toujours, à la main, la pâte de sucre cuit dans le respect des recettes d’antan avec des ingrédients 100 % naturels. « Cela m’a donné envie de me battre pour dépoussiérer l’image des bonbons d’autrefois en créant ma marque ». Telle la madeleine de Proust, les saveurs des bonbons proposées par Clément rappellent de doux souvenirs acidulés : rose, violette, coquelicot, fleur de cerisier mais aussi miel, cola et beurre salé. Clément crée lui-même son identité graphique et le modèle de ses sachets qui contiennent ses produits.


Du sur-mesure

Le patron collabore avec l’ESAT de Loudéac pour le cartonnage d’expédition. « Cela ne m’apporte aucun avantage financier mais permet de participer à une cause solidaire et de gagner du temps ». Ses confiseries sont vendues dans une cinquantaine d’épiceries fines, des magasins spécialisés et chez des artisans fleuristes. L’entrepreneur souhaite développer sa visibilité auprès des comités d’entreprises et de l’hôtellerie. « Je propose également du sur-mesure. Les entreprises distribuent mon produit dans des boîtes personnalisées à leur image. J’ai noué ainsi un partenariat avec le festival du Chant de marin de Paimpol ».


clydes-company.fr

15 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Yorumlar


bottom of page