• Katell Magazine

Le créateur / Ollivander des temps modernes


Gyles Mourot, «Breton de cœur» a changé de vie il y a trois ans. Passé de Paris à Dinan, d’un quotidien dans les chiffres à une vie de magie... Rencontre.


Pas sérieux s’abstenir ! Bercé dans les univers de Jules Verne, Tolkien, du steampunk... Gyles semble tout droit sorti d’un autre monde bien connu de nombreux fans de magie : la saga Harry Potter ! Il s’identifie même, volontiers, au personnage de la série, créateur des baguettes magiques : «Je suis un peu l’Ollivander du centre historique de Dinan», son chemin de Traverse à lui. Il concède avoir hérité d’un bagage familial ésotérique et d’un certain magnétisme. «C’est quelque chose que vous vivez, comme une forme d’écoute».


Des baguettes magiques, ça fait longtemps qu’il en imagine. Au départ, il les fabriquait pour lui, jusqu’à ce que son entourage l’encourage à montrer son travail. Le sorcier des temps modernes a opté pour la résine et non pour le bois. Elle lui permet d’exprimer toute sa créativité, tout en arborant une finition bois, cuir, os ou métal. «Une baguette peut avoir reçu une quinzaine de patines». Et, elle est aboutie à un moment bien précis : «quand j’arrive à quelque chose de joli sans tomber dans le kitsch». En bon créateur de baguettes, il prévient : « ce n’est pas vous qui choisissez la baguette, c’est elle qui vous choisit». Ben oui, comme dans le film !


Celui qui raconte créer aussi des pendules, des bâtons de druides ou de marche, voire même «s’éclater» dans la conception d’armes aux allures apocalyptiques, n’était pas destiné à ouvrir une boutique pour vivre de sa passion. «J’ai une for- mation en comptabilité et j’ai travaillé vingt ans dans le secteur du financement des formations. Mon côté créatif était un loisir, cela a pris le pas de façon très aléatoire, au moment d’un changement de vie».


Sa voie 9 3/4* à lui, c’est une arrivée en Bretagne, il y a trois ans. L’italo-belge pose ses valises, à Dinan, avec sa famille et commence à vendre ses créations dans une boutique éphé- mère, avant d’ouvrir la sienne l’an dernier. «Il y a beaucoup de collectionneurs ou de passionnés d’époque médiévale qui viennent me voir. Et je suis toujours étonné que les gens aiment mon mélange d’univers. Je fais des découvertes tous les jours». Gyles témoigne aussi des retours des magnétiseurs qui utilisent ses baguettes pour soi- gner avec plus de précision. «Je suis très à l’écoute des idées des clients. C’est comme ça que j’ai eu envie de créer des balais de Quidditch», rit-il. À 50 ans et demi «comme disent les enfants», il ponctue : «Vivre de ce que l’on crée, c’est extraordinaire». Et, allez savoir pourquoi, on le croit !


facebook & instagram : le druide de folle pensée *la voie 9 3/4 est le passage entre le monde normal et le monde des sorciers dans Harry Potter

24 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout