top of page
  • Photo du rédacteurKatell Magazine

LE DUO / Sylvie le Dorner & Yann Chéritel



Maison gourmande


Yann Chéritel et sa mère, Sylvie le Dorner, dirigent Ty Lipous. Une ferme qui associe innovation, expérience familiale, valeurs humaines et respect de la nature. Histoire d’un duo engagé.


C’est avec un large sourire que Yann, jeune chef d’entreprise de 31 ans et sa mère Sylvie, 61 ans, m’accueillent dans leur exploitation, à Moustéru près de Guingamp. Et pour cause, leur ferme Ty Lipous vient d’être récompensée au Concours général agricole, à Paris. Elle a reçu deux distinctions : une médaille de bronze pour la crème caramel au beurre salé et une médaille d’argent pour son yaourt nature. « Ces trophées récompensent notre travail continu et constant sur le goût et la qualité », indique Yann Chéritel. En effet, depuis trois ans, la ferme présente ses produits au concours et sa crème caramel a déjà été honorée en 2022 par une médaille d’argent. « Participer à cet événement national permet de nous mesurer à d’autres producteurs qui distribuent sur la France entière. Et puis, il y a l’effet Concours général qui déclenche une hausse de 22 % sur les ventes de produits ». La ferme Ty Lipous, qui signifie maison gourmande en breton, porte bien son nom. Le patron, formé au lycée de Pommerit-Jaudy et avec une licence pro de valorisation des produits du terroir, reprend la ferme familiale en 2016.


Développement durable

Il est animé par la volonté de revenir aux fondamentaux de l’agriculture et prendre une nouvelle orientation : « Il faut changer nos pratiques et arrêter de travailler contre la nature mais avec la nature ». Ainsi, Yann Chéritel, fait pâturer ses vaches, crée un atelier de transformation du lait pour développer une gamme de yaourts fermiers, passe en agriculture bio et s’inscrit dans une dynamique pour convertir sa ferme en entreprise. « J’ai organisé mon exploitation sur 3 piliers : l’économique, l’écologique et le social. Nous sommes huit dont une comptable et une commerciale. C’est une organisation peu commune, mais je m’inspire d’autres expériences qui fonctionnent ».  Ty Lipous adhère au réseau Invitation à la ferme. Il regroupe des fermiers bios et indépendants qui transforment, sur place, le lait en yaourt bio et fermier et commercialisent en circuit court, dans un rayon de 80 km. Le duo partage ses nouvelles pratiques et accueille sur son site particuliers et professionnels, pour démontrer qu’il est possible de concilier respect de l’environnement et rentabilité. « Nous réalisons un chiffre d’affaires de 600 000 € à l’année. Ce qui nous intéresse, c’est d’en réinvestir une partie pour, par exemple, planter des haies qui participent à la biodiversité ». Fidèle à son objectif de trouver des alternatives pour préserver la nature, Ty Lipous multiplie les initiatives pour réduire son empreinte carbone comme, par exemple, développer le recyclage de ses pots de yaourt.


Marie Lambrinos

1 vue0 commentaire

Comments


bottom of page