• Katell Magazine

Les créatrices // Les pionnières de la Boutique Atelier


Bien avant les boutiques associatives de créateurs d’aujourd’hui, les filles de La Boutique Atelier de Moncontour sont les premières à avoir mutualisé des moyens pour se donner plus de visibilité, faire grandir et développer leurs talents d’artisanes. Retour sur onze ans d’entrepreneuriat collectif, un projet innovant et un modèle sur lequel elles sont régulièrement questionnées.


hier et aujourd’hui

Trois créatrices en entreprises individuelles : Julie Lafargues, perlier d’art, Carole Le Quilleuc couturière et Julie Runget potière. Elles s’associent en SARL pour créer La Boutique Atelier à Moncontour. Julie Lafargues quitte la boutique en 2018. Depuis le mois de septembre 2020, Carole et Julie sont associées à Lou Lecoq, photographe et créatrice d’objets tissés.

La rencontre

« Nous nous sommes rencontrées à la boutique saisonnière de Moncontour « Artisanat d’ici et d’ailleurs » où nos produits étaient vendus. On avait aimé l’expérience, la visibilité que ça donnait à nos ateliers en campagne. Julie faisait partie de la coopérative Avant-Premières au sein de laquelle était né un collectif, coop’art. Il avait organisé un premier marché de Noël à Moncontour auquel nous avions aussi participé ».

Le déclic

« Très rapidement nous avons évoqué la possibilité de faire quelque chose en commun. Pendant un an nous nous sommes retrouvées toutes les semaines pour en discuter, pour écrire le projet, les dossiers. La boutique saisonnière avait fermé, on a cherché un nouveau local. Plusieurs pistes ont été explorées pour créer cette association : SARL, SCOP... Devions-nous mettre nos trois activités en commun ? Comptables, avocats, banquiers et Initiative Armor : nous avons été accompagnées par des gens qui avaient compris notre projet. une SARL pour gérer la boutique. En parallèle, nous avons conservé nos entreprises. Pour la boutique, nous sommes associées, elle est la vitrine de nos activités ».

le coup de coeur

« Depuis un an, nous étions à la recherche de locaux lorsque le quincaillier nous a proposé les siens puisqu’il déménageait. À la découverte de ce lieu vide, nous avons de suite vu le potentiel : avoir la boutique et y accueillir des ateliers. Le lieu a permis la concrétisation de l’idée. Nous sommes devenues propriétaires des murs en créant une SCI ».

trio au diapason

« A chacune de nos rencontres pour faire grandir le projet, notre trio se créait. On a appris à se connaître, à mettre dans cette entreprise ce que chacune souhaitait. Au fur et à mesure, les équilibres se sont installés. Face à des interlocuteurs récalcitrants, nous avions réponse à toutes les questions ! Notre mot d’ordre : communiquer entre nous. Nous nous retrouvons toujours une demi-journée par semaine pour faire le point. C’est important car cela assure la pérennité du projet. Nous ne sommes pas toujours d’accord. Mais il n’y a pas qu’une seule façon de faire, il faut savoir être souple pour entendre les souhaits de chacune et que tout le monde trouve sa place. Un point de vue différent, c’est une ouverture ».

changement d’associée

« Quand Julie (Lafargues) a souhaité s’orienter vers un autre projet professionnel, une question s’est posée : allions-nous y arriver à deux, mener de front nos activités et la boutique qui nous prend 1/3 de notre temps. Nous avons fait le point pour savoir si nous allions continuer ou pas, est-ce que l’on n’avait pas fait le tour ? Est-ce que nous souhaitions toujours développer nos activités dans ce schéma ? Puis nous avons choisi d’accueillir une nouvelle associée. Nous avons reçu trois ou quatre propositions. Notre choix s’est porté sur Lou. Son activité était complémentaire aux nôtres, elle apportait aussi un regard neuf à la boutique ».

les projets

« Le contexte nous a imposé de réinventer la proximité avec nos clients. Nous avons créé une boutique en ligne, dans l’idée d’une continuité de service pour ceux qui nous connaissent et de rester accessibles. Nous restons une boutique de créateurs, elle nous permet de vivre nos rêves. Et, on a tous quelque chose à s’apporter ».

LOU

« Je suis arrivée en Bretagne en 2016. Mon association avec Carole et Julie ont un effet propulseur pour mon activité .

Repères

2008 - Ecriture du projet

Achat du local en SCI, création de la SARL pour la boutique.

2010 - Développement des produits en revente.

« sur le conseil de la comptable pour développer et pérenniser la boutique ».

2018 - Départ de Julie «Verre».

Carole et Julie lui rachètent ses parts de la SCI et de la SARL

2019 - Lou est accueillie en sous-locataire d’espace avant de s’associer.

2020 - Transformation de la SARL en SAS pour pouvoir accueillir Lou, auto-entrepreneure. Lou devient associée « à sa mesure » avec 2% des parts, Carole et Julie détiennent 49% chacune. Carole et Julie sont les seules associées de la SCI.



144 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout