• Katell Magazine

OCTOBRE ROSE : On a assez ramé maintenant on pagaie !

Diminuer les effets secondaires des traitements, augmenter leurs chances de rémission et améliorer la qualité de vie des patients : le sport s’impose comme un incontournable complément thérapeutique. Katell a embarqué avec les Dragon Ladies du Club Canoé Kayak de la Rance.



Tout le monde à bord. Ce samedi matin-là, soleil, détente et bonne humeur sont au rendez-vous. Josiane, Evelyne, Maud, les deux Catherine, les deux Nelly et les deux Jocelyne , pagaie en main, s’installent dans le Dragon Boat. Montent aussi à bord, Jacky et Freddy formés pour les accompagner, Jean-Luc à la barre. Pagaies levées, la joyeuse équipe compte à rebours le lancement de la balade. 5, 4, 3... c’est parti pour deux heures sur la Rance.


Connexion à la nature.

L’équipage se retrouve tous les samedis matins. Quelle que soit la météo. «C’est tout d’abord un temps que nous prenons pour nous, en dehors de nos quotidiens. On se connecte à la nature». explique Catherine Poulard, responsable de l’antenne de La Ligue contre le Cancer de Dinan. Les discussions vont bon train. Des nouvelles des unes et des autres. Les enfants. Les vacances. Et aussi ce qui les réunit : le cancer.


"On s'entraide"

Certaines sont en rémission, d’autres en traitement. Les expériences des unes et des autres viennent en soutien à diverses expériences : une pression d’un dirigeant pour le retour le plus rapide possible de sa salariée, une question sur les remboursements des mutuelles, les prises en charge de la sécurité sociale... «sur le bateau, on parle de tout, on s’entraide. Il y a une dynamique de groupe».


Le sport, en prévention et pour le rétablissement

Comme les autres Dragon Ladies, Catherine a poussé la porte du Club Canoé Kayak de la Rance à Lanvallay au moment de son cancer du sein. «Avec l’antenne de la Ligue de Dinan, les malades peuvent bénéficier de séances d’escrime, de sophrologie, de marche douce, des séances avec une socio-esthéticienne, d’ateliers d’art et corps en mouvement et du Dragon Boat. J’ai essayé le Dragon et je n’ai jamais arrêté». Le sport, ou plutôt l’activité physique, est l’un des facteurs sur lequel tout un chacun peut agir. Malade, pour faciliter le rétablissement, bien portant, en prévention.


Bénéfice sport.

Les bénéfices de l’activité physique sont scientifiquement prouvés dans les cancers, notamment dans les cancers du sein et du colon. Pratiquer une activité physique régulière réduit la fatigue et améliore la qualité de vie. «Le Dragon Boat a une action positive sur les gros bras dans le cancer du sein. Pagayer améliore le drainage lymphatique. D’ailleurs, mon kiné sentait si j’y étais allée ou pas !».


Prise en charge financière.

Le club de Lanvallay a financé le bateau, la Ligue Contre le Cancer la moitié des cotisations au club. «Pour l’autre moitié, certaines mutuelles prennent en charge au titre du Sport Santé sur ordonnance. Sinon, les conditions de paiement sont très souples afin de permettre l’accessibité à toutes». Le Dragon Boat compte, à Dinan, une vingtaine d’adeptes... des plus dynamiques !

www.ligue-cancer.net/cd22

40 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout