• Katell Magazine

"TouteSport". Bouger et faire bouger les lignes !

Dernière mise à jour : août 16



Le sport comme vecteur de confiance, d’autonomie et d’insertion professionnelle pour les femmes : c’est le pari proposé par le CIDFF, centre d’information des femmes et de la famille des Côtes d’Armor, aux femmes qu’il accompagne. Le point avec Valérie Renault, conseillère emploi formation au Cidff.


"TouteSport", c’est quoi ?

« L’enjeu est de viser, par la pratique physique ou sportive, le développement de la confiance en soi, de l’autonomie et du bien-être des femmes afin de favoriser l’insertion sociale et professionnelle des participantes. Pour cela nous bénéficions du concours de Gwendal Savé de l’Ufolep 22*. Les séances de découverte sont conçues pour qu’elles progressent doucement dans une pratique sportive, testent des activités, pour en choisir une et pérenniser leur lien au sport ».

A qui s’adresse "TouteSport" ?

« Le dispositif s’adresse à toutes les femmes éloignées de la pratique sportive, de l’emploi et qui souhaitent renouer des liens sociaux. Actrices du projet, elles réalisent par exemple le diagnostic sur leurs freins à la pratique sportive, choisissent les activités sportives qu’elles souhaitent tester... »

Le sport, un premier pas ?

« Oui, TouteSport est un premier pas pour rompre l’isolement, développer des réseaux, améliorer la confiance en soi. En plus de son impact sur la santé et l’image des participantes, il leur permet de faire grandir leur autonomie : dans la gestion du temps, la mobilité. Par le sport, elles acquièrent de nouvelles compétences transposables dans un parcours professionnel ».


Marie-Hélène

« J’apprécie la convivialité de ces séances. L’intérêt pour moi est de tester plein de choses auxquelles je n’avais pas pensé. Cela nous met dans un cadre, une dynamique qui valorise nos capacités. En collectif, on ose peut-être plus ! Des atouts que nous pouvons ensuite développer dans le monde professionnel ».


Daanti

« Je retire de l’énergie et de l’enthousiasme de ces séances,

c’est une façon de me dépasser! Cela me donne envie de continuer à faire du sport et améliore ma confiance en moi ».


Touria

« J’ai arrêté d’aller à la salle de sport pour consacrer ce budget à mes enfants. Ça fait du bien de sortir de la maison, de rencontrer d’autres personnes, d’apprendre de nouvelles choses ! C’est un temps pour moi et c’est bon pour la santé ! Je serai venue même s’il avait plu ».



cotesdarmor.cidff.info

* union française des oeuvres laïques d’éducation physique


92 vues0 commentaire