• Katell Magazine

"CE QUI M’ANIME C’EST LA CREATION"



Héloïse Poirier conçoit et réalise des bijoux et des accessoires inspirés par les essences de bois. Visite dans l’atelier briochin de By Héloïse.

par Antoine Durand

« J’ai toujours aimé créer ».

Que ce soit pendant ses études en histoire de l’art ou au début de sa vie professionnelle, dans le social, Héloïse a toujours consacré du temps à la création de bijoux et d’accessoires. « Au départ c’était pour offrir un noeud papillon en bois à mon colocataire. L’idée est restée ». Cette matière est essentielle et majoritaire dans ses créations : « J’ai toujours aimé le bois, d’abord parce qu’il est vivant, chaque planche est différente. Cela donne un aspect unique à chacune de mes pièces. Je trouve que c’est une matière chaleureuse et rassurante. Il y a aussi une dimension écologique ». Accompagnée de tissu, de liège ou de laiton doré à l’or fin, chaque réalisation artisanale est unique. « En 2017 je décide d’aller vendre mes créations pour tester ».


Créatrice et entrepreneure.

L’accueil reçu nourrit encore un peu plus l’idée de lancer son activité à partir de sa passion. Elle quitte son emploi la même année pour consacrer plus de temps à la création. « Je discute avec des conseillers de Pôle Emploi et de la Boutique de Gestion pour trouver la meilleure solution pour lancer son activité». En février 2018 : c’est parti ! Héloïse démarre son activité au sein de la coopérative d’activités et d’emploi Avant-Premières. « Cela m’a vraiment rassurée parce que l’on est formé à l’entrepreneuriat. J’y ai vu la gestion de compte, comment fixer un prix, la commercialisation… ». Un an après s’être lancée, Héloïse parvient à se verser un salaire. « Je suis restée à la coopérative un an et demi puis, en septembre 2020, j’ai opté pour la micro entreprise».


Ouvrir une boutique.

Les projets d’évolution de son activité sont nombreux. « Mon rêve : ouvrir une boutique en physique. D’abord éphémère pour commencer puis une boutique-atelier ». Le tout à Saint-Brieuc. « Je pense sincèrement que le centre-ville a un fort potentiel ». Mais c’est aussi dans la collaboration et les rencontres qu’Héloïse voit son avenir. À l’image « Des Grands Voisins » à Paris. « Il faudrait un lieu sur Saint-Brieuc où chacun ait son atelier, où l’on puisse se rencontrer et échanger ». Ainsi, les créateurs pourraient tisser des liens et pourquoi pas coopérer. « Ce qui m’anime c’est la création de nouveaux projets et la rencontre de nouvelles personnes sinon je m’ennuie vite ».

Facebook & Instagram : By Heloïse

21 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout