top of page
  • Photo du rédacteurKatell Magazine

L’INITIATIVE - Aziz Jardaoui

À bras ouverts pour le Maroc



Après le violent séisme survenu le 8 septembre au Maroc, l’association plouhatine « À bras ouverts » a pris tout son sens : apporter un soutien matériel aux personnes en détresse. Rencontre

Par Marie Lambrinos


Aziz Jardaoui, président de l’association À bras ouverts reçoit, cette fin d’après-midi, un donateur venu de Loudéac pour apporter des couvertures. Elles seront stockées dans le local mis à disposition par la mairie. « Il y a eu un formidable élan de générosité suite au séisme, le matériel récolté représente un volume de deux semi-remorques. Fauteuils

roulants, lits médicalisés, attelles, déambulateurs et bien plus encore, font partie des dons

de particuliers, de collectivités et d’entreprises ». La solidarité a été telle que plusieurs bénévoles sont venus spontanément aider l’association pour trier et conditionner tous ces dons.


Appui à l’association Arrhama

À Bras Ouverts est l’initiative de trois amis : Aziz Jardaoui, le président, Damien Demay, le trésorier, et David Droniou, le secrétaire. Créée en mars 2022, sa mission est de récupérer et d’acheminer au Maroc du matériel médical d’occasion, mais en bon état, et des produits de soins basiques, pour les populations les plus démunies. Sur place, l’association marocaine Arrhama, constituée de médecins, prend le relais. « L’idée nous est apparue lors d’un voyage touristique au sud de Casablanca. Nous avons vu la détresse de personnes fragilisées et qui n’ont pas accès à du matériel médical. Nous avons été choqués de voir un fils porter sa mère sur son dos alors qu’ici des fauteuils roulants sont jetés à la déchetterie ». C’est Aziz qui trouvera le nom « À bras ouverts », pour symboliser l’aide et la fraternité. L’action plaît et de nombreuses personnes se sont manifestées auprès de l’association pour donner déambulateurs, béquilles, fauteuils roulants, etc. À l’exemple d’un EHPAD du territoire qui a fourni des matériels excédentaires dont certains ont été laissés par des familles de résidents.


Convoi en novembre

Toutes ces attentions bienveillantes se sont poursuivies depuis le tremblement de terre.

Cependant, une difficulté de taille a freiné l’enthousiasme de l’association. En effet, en plus des tensions politiques entre la France et le Maroc, les bénévoles ont été confrontés à des difficultés d’acheminement. « Le volume récolté nous oblige à mobiliser deux semi-remorques et à cela s’ajoutent les frais de carburant que nous ne pouvons pas prendre en charge. Nous avons lancé un appel et j’avoue que j’ai passé quelques nuits blanches avant de trouver une solution ». C’est une association de Nantes qui a répondu à leur demande avec la mise à disposition de deux, voire trois semi-remorques. Elle s’occupe également de toutes les démarches pour faciliter l’e­ntrée au Maroc. Le convoi devrait partir de Plouha en novembre prochain à destination des régions les plus touchées par la catastrophe. Aziz Jardaoui continue à recevoir des dons, ce qui manque maintenant ce sont des tentes pour

abriter temporairement les rescapés du séisme.


À Bras Ouverts, 06 69 50 18 39, azizjardaoui@free.fr

1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page