• Katell Magazine

la cheffe d’entreprise : Des racines et des ailes


Karine Fichu, maître artisan fleuriste, dirige un réseau de six boutiques dans le Trégor. Métier de création et d’émotion qu’elle partage avec son mari, Nicolas. L’entreprise butine les réussites depuis son éclosion. Par Marie Lambrinos



« À un moment de notre vie nous voulions changer de cap. Nous avions une belle carrière sur Paris dans le marketing automobile, pour ma part, et dans la finance, pour mon mari. Mais le temps était venu de relever un nouveau défi ». C’est une opportunité qui va conduire Karine en Bretagne pour un retour aux sources. En effet, en 2006, ils reprennent une affaire familiale, une boutique de... fleurs à Pleubian. Elle la baptise Coccinelle, clin d’oeil à son passé dans une certaine marque de voitures. Comme une évidence, cette petite fille de pépiniériste et fille de fleuriste va exprimer tout son talent créatif avec poésie et inventivité. Son mari travaille avec elle et apporte son ingéniosité, son goût pour le travail des matières. Dès lors, tout est possible et imaginable : « il nous est arrivé de créer un univers floral artistique autour d’un accordéon et d’une guitare ». Le duo s’étoffe ra- pidement et compte, aujourd’hui, neuf salariés et six jeunes pousses (quatre apprentis et deux stagiaires).

Petits-déjeuners fleuris. « Notre projet a pris forme avec nos expertises acquises dans nos précédents métiers associées à notre créativité ». Deux ans après s’être lancée, la nouvelle cheffe d’entreprise démontre vite son sens des affaires. Une nouvelle boutique voit le jour dès 2007, une troisième en 2008, une quatrième en 2011 puis une cinquième en 2019 et une sixième en 2020. Commerce non essentiel, Karine et son équipe sont à l’arrêt pendant les différents confinements. Mais elle fait, à nouveau, preuve de créativité : livraisons, dépôts-ventes avec des commerçants partenaires et, aussi, des « petits-déjeuners fleuris du dimanche ». Avec la complicité d’autres commerçants, la Maître-Artisan depuis 2020, livre chez les clients un petit déjeuner compre- nant viennoiseries, journal et fleurs.


Wedding Award. Autre axe de dé- veloppement : l’événementiel. Depuis cinq ans, son entreprise est auréolée du Wedding Award, du site mariage.net, dans la catégorie Fleurs et Décoration. À son actif aussi, la décoration de stands du Mondial Automobile ou de Clairefontaine, centre national du football. Des reconnaissances qu’elle explique grâce à « mon réseau de professionnels et de particuliers depuis de nombreuses années, une belle preuve de confiance ». Mais aussi à sa « team Coccinelle » : un levier humain important pour elle. « Je suis attachée à la formation et la transmission des savoir-faire que je trouve très importants. Notre plus ancienne sa- lariée a commencé son apprentissage à Pleubian et gère, aujourd’hui, la boutique de Minihy-Tréguier ». L’entreprise a fêté ses quinze ans l’an dernier et si Ka- rine a dû relever de nombreux défis, elle assure être épanouie dans son changement de vie. Coccinelle sent bon la success-story ! www.coccinelle.bzh

92 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout