top of page
  • Photo du rédacteurKatell Magazine

LE TALENT - Alix Quonian


Alix donne un chant


Après avoir connu le succès avec La Bande à Basile, la chanteuse Alix Quoniam découvre les chants gaéliques. Ce changement de vie d’artiste, elle le raconte dans son livre « De balades en ballades aux îles Hébrides d’Écosse ».


Le livre d’Alix Quoniam est une promenade poétique aux îles Hébrides associée à un message d’affection : « J’ai rassemblé mes carnets de voyage réalisés entre 1985 et 2018 dans ces îles. Ils expriment toute ma gratitude aux îliens qui m’ont transmis avec patience et bienveillance leurs chants dont ils gardent précieusement la mémoire ». Lors d’une tournée avec la Bande à Basile, Alix Quoniam est victime d’un accident de voiture à l’âge de 35 ans.


Redécouvrir ses racines

Ce coup du sort va chambouler sa vie : « Je n’étais plus à ma place dans cette popularité et je sentais au fond de moi que la variété n’était pas mon répertoire de prédilection. J’ai profité de ma convalescence pour redonner un sens à ma vie en redécouvrant mes racines ». Le travail d’introspection porte ses fruits pour celle qui est née d’une maman anglo-écossaise, et a passé une grande partie de son enfance chez ses grands-parents en Centre Bretagne. De son expérience de fille de diplomate, avec plusieurs ports d’attache, Alix en retrouvera le goût de vivre en réalisant un road movie initiatique.

Les profondeurs résonnent Des rencontres importantes vont la guider ainsi qu’un recueil de chants gaéliques des îles Hé- brides. « C’est la lecture d’un long poème dédié aux chanteurs de ces îles qui m’a saisie litté- ralement, à la strophe - vous chantez et dans mes oreilles les profondeurs résonnent et se réjouissent - j’ai su que je devais explorer cet univers ». Alix quitte alors le groupe à succès et devient choriste de Bernard Benoît, considéré comme le précurseur de la guitare celtique. La tournée l’amène au Festival interceltique de Lorient durant lequel elle va rencontrer Flora MacNeil, la chanteuse référente des Îles d’Écosse. Une amitié très forte va naître entre les deux femmes. Alix part plusieurs fois, sac au dos, sur le chemin des îles Hébrides pour connaître ces ballades qui rythmaient les activités quotidiennes de ces contrées : filage, foulage du tweed, moisson des céréales : « Dans cette culture, chanter permettait le contact et l’échange. La phrase - tu me donnes un chant - ouvre les cœurs ».

Transmission C’est à l’occasion d’un concert programmé à Lamballe pour présenter les chants gaéliques en 2001 qu’elle rencontre Yves, son mari et qu’ils s’y installent. Depuis, l’artiste continue à faire découvrir ce répertoire. Un nouveau livre est en préparation, il est consacré à Émilie, la gouver- nante qui s’est occupée d’elle durant son enfance à Rostrenen : « Elle connaissait beaucoup de choses sur ma famille, c’était la mémoire de mes grands-parents et parents ». La transmission et l’héritage culturel sont essentiels pour Alix, elle emprunte aujourd’hui une nouvelle voie sacrée pour approfondir ses connaissances sur ses aïeux.


Alix Quoniam « De Balades en ballades aux îles Hébrides d’Écosse ».

Chez votre libraire préféré.

22 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page