• Katell Magazine

« Programmation, accueil, ambiance »

La recette à succès de Jean-Marc Imbert



Début février dernier, Jean-Marc Imbert, directeur du Petit Echo de la Mode, a passé le relais à William Domenech. Le « généraliste du métier culturel », acteur incontournable de l’histoire du Petit Echo, s’en va inventer son cinquième cycle professionnel... Rencontre avec un homme curieux dont la force de conviction est l’enthousiasme.


Il termine en beauté. Avec une rencontre artistique improbable entre Rodolphe Burger et Erik Marchand. Entre un guitariste de la scène rock française et une des grandes voix bretonnes. Une coproduction Petit Echo de la Mode « C’est aussi une rencontre entre mon pays d’origine, l’Alsace, et mon pays d’adoption, la Bretagne », raconte-t-il. Le titre « Glück Auf ! » sonne comme un message : « Bonne chance ». Jean- Marc est installé au Petit Echo de la Mode depuis dix ans. Ou presque. « Le premier jour j’étais dans le plus petit bureau de la Communauté de Communes avec un téléphone. Ma mission était de monter un projet pour les habitants du territoire avec un rayonnement extérieur. Les locaux du Petit Echo de la Mode, je ne savais pas quoi faire avec ça, je ne connaissais pas le journal, les fenêtres étaient cassées, il y avait des pigeons... Mais j’arrive en même temps que les premiers travaux et j’ai tout de suite vu la possibilité de créer un lieu. J’ai choisi d’y développer l’aspect mode. Je me suis abonné à Marie-Claire pour avoir un lexique, des visuels... les collègues se moquaient de moi ».


UN LIEU, UN PROJET. Il passe ses six premiers mois à rencontrer tous les élus du territoire et à écrire un projet pour ce lieu dédié à la culture sur le territoire. Son expérience précédente est un excellent atout. « J’ai dirigé pendant dix ans un bureau d’études sur les politiques culturelles. Je suis un passionné du sujet. Je maîtrisais donc les états des lieux et diagnostics culturels, les schémas artistiques, les projets culturels de territoires, la formation des élus à la culture... Avoir tout à faire ici, c’était excitant ! » Et il transforme l’essai. Le Petit Echo de la Mode est connu dans toute la Bretagne autant pour sa programmation que pour la qualité de son accueil et son ambiance. « L’humain est au coeur du projet. Je suis fier du projet et de l’équipe avec un mode de fonctionnement coopératif. On invente des choses ensemble, on se soutient. Le métier de la relation humaine c’est passionnant ! Il n’y a pas plus belle récompense que de voir la joie du public qui ressort rayonnant d’un spectacle ».


FAIRE CE QUE J'AIME. Après un temps de repos, Jean-Marc s’apprête à ouvrir une nouvelle page de sa vie professionnelle. Blanche. « Je vais inventer quelque chose. Je me rends compte que je change radicalement tous les dix ans ». Le Petit Echo de la Mode entre 50 et 60 , le bureau d’études entre 40 et 50, comédien dans une compagnie entre 30 et 40, éducateur entre 20 et 30. « A 15 ans j’ai dit à mon grand-père que je ne ferais que ce que j’aimerais. Et j’étais trop paresseux pour devenir un voyou ». Une autre de ses recettes à succès...

www.petit-echo-mode.fr

21 vues0 commentaire